Lise Bonneau

Contes Magnétiques

—
Gravures pointe sèche, manière noire et cyclographe sur rhénalon et cuivre
Papier Arches 600 g/m2
Couverture acier, aimants
Sablier magnétique, socle en bois
12 x 19,4 cm
Édité en 5 exemplaires
—
achevé d'imprimer en janvier 2018

L’idée du livre Contes Magnétiques part d’un rêve de l’artiste.

Comment retranscrire ce dernier en mots et en images ?          Comment faire pénétrer le lecteur dans ce monde onirique ?

Le jeu de cartes est utilisé pour amener le lecteur à expérimenter ces sensations. En mêlant des pensées, notes, rêves, cauchemars et idées de H.P. Lovecraft avec ses propres rêves, l’artiste plonge le lecteur dans une ambiance fantastique. Un livret vierge permet au lecteur de s’essayer à son tour à l’exercice pour continuer le livre, il devient alors collaborateur de l’œuvre. Le livre d’artiste s’articule comme un jeu de société dont le plateau se déploie pour former une cartographie intime. Il y a également un sablier magnétique qui peut être utilisé selon l’envie, soit pour déterminer un laps de temps qui permettra aux lecteurs-joueurs de s’essayer aux différentes règles proposées, soit simplement pour regarder passer le temps.

Bestiaire

—
Linogravures sur papier Tibet, cahiers cousus, couverture en cuir gravé
21 x 21 cm
Affiche 61 x 61 cm
Coffret contenant 9 cubes de bois 4 x 4 x 4 cm, gravés et encollés d'une plaque de lino par cube
9 grigris en laiton
Édité en 3 exemplaires
—
achevé d'imprimer en janvier 2018

Pour Bestiaire, il s’agit de travailler autour du conte, des légendes et de la symbolique des animaux. Ici encore, on retrouve l’idée de jeu grâce aux grigris en laiton qui évoquent des pions (comme ceux du Monopoly ou du Cluedo). Les neuf figures illustrées sont présentées sur des cubes de bois qui servent également de tampons. Le lecteur pourra alors raconter ses propres mythologies à l’aide de ces derniers ou repartir avec un imprimé comme une image porte-bonheur. Les matériaux utilisés comme le cuir, le bois, le papier, l’encre et le métal stimulent les sens (odeur, vue, toucher…) et réveillent l’imagination.

 

 

2 réponses sur “Lise Bonneau”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *